3615 « ma journée commence bien » !

Ces derniers temps Lou est venu me rejoindre dans mon lit (80 cm) en pleine nuit (: « cauchemar »).

Puis hier, ce fut au tour de son frère (inutile de préciser que je suis tellement endormie que je n’ai pas le courage, – et de toute façon mon cerveau n’est pas opérationnel pour en avoir l’idée !! – … de les ramener dans leur lit).

Cette nuit, rebelote avec Lou (qui vient tout seul). Puis Chou un peu plus tard, qui lui a appelé de son lit et m’a dit « je veux aller dans le lit de maman » ce à quoi j’ai répondu « désolée, Lou est déjà dedans !! … mai je vais m’allonger à côté de toi (90 cm). J’ai bien sûr fini ma nuit là-bas. Le réveil a sonné à 6h20 comme tous les matins. En général je mets le pied par terre à 6h35… ce matin, je m’étais rendormie (un peu); quand j’ai (heureusement !) ouvert l’oeil il était 7h10 !

Déjà que la plupart des matins on part dans le stress légèrement à la bourre (= on doit speeder dans la rue, je m’énerve…), inutile de préciser que là c’était stress et MEGA bourre. Bref, la journée ne commençait pas top.

Donc en speed, on marche, on traverse, on zigzague entre les enfants pour marcher vite dans le préau (et eux qui pleurnichent dès que je leur lâche la main ><), monter les escaliers… etc. Et Chou adore accompagner son frère dans sa classe. Ce matin j’étais tellement stressée que je me suis interdis de lui dire non pour ce matin sous prétexte qu’on était à la bourre (ce que je fais en général, car ça va quand même plus vite un seul enfant dans les escaliers !).

Bref. Je n’ai pas trouvé (je suis parfois nouille quand même, pour ne pas dire autre chose) de moment plus propice pour rappelé à la maîtresse de Chou « au fait, vous voulez toujours qu’on se voie un matin (elle voulait me dire qquch qu’elle avait remarqué… après m’avoir dit dans les tous premiers jours que Chou ne répondait pas à son prénom quand elle l’appelait, et ne se mêlait pas aux autres –> j’ai cru que le corps enseignant était là pour te rassurer… et te dire que c’est normal, c’est tout nouveau, il leur faut du temps pour s’habituer blablabla… ! pffff ) ? » …..  Ce qui lui a tapé dans l’oeil, c’est que mon petit Chou est très joyeux, fait de grande phrase, est moins renfermé…. les soirs où il va voir son papa ! (pour rappel, il les a de 16h20 à 18h les jeudis et un mardi/2 + 1 mercredi /2 de 11h20 à 18h + 1 « week-end »/2 de 15h samedi à 16h/18h dimanche).  Ah tiens, en écrivant tout ça, je viens de percuter qu’elle n’est pas là le jeudi !! (c’est une autre maitresse qui fait les jeudis).

J’étais donc déjà bien fatiguée (fin de semaine+nuit pourrie oblige), stressée (comme la plupart des matins) et un peu chamboulée quand même par ce qu’on venait de me dire. Cerise sur le gâteau, avant de sortir de l’école, comité d’accueil Directrice + 3/4 femmes, ou il y avait un homme aussi ?? je ne sais pas, trop chamboulée pour faire attention… donc comité qui te saute dessus pour… voter ! ouais super, j’ai que ça à penser là juste maintenant, 8h45 et je commence le boulot à 9h00 !! J’ai dit que j’avais pas le temps, elles ont insisté en disant que ça ne prenait qu’une minute. Et je me suis surprise à bien répondre « désolée je n’ai pas eu le temps d’y réfléchir » quand dans ma tête c’était plutôt « putain mais foutez-moi la paix, c’est le cadet de mes soucis vos putain d’élections ». Par contre, mon attitude était assez explicite (mine renfrognée, marmonnant dans ma barbe, marchant la tête baissée et lançant un sec « merci » à la gardienne qui m’a ouvert la porte).

Voilà voilà… avec tout ça, je me suis bien sûr mise à pleurer en marchant vers le métro.

Mon fils est heureux à l’idée de voir son père. ——  ————————————————————————————————————————_________________————————————————————————————————————————————————————-(là, t’as ton cerveau qui s’emballe, qui mélange tout en un fraction de seconde, j’ai merdé, il m’aime pas, il m’en veut, il est triste à cause de moi…..et j’en passe…)

Je sais que cette phrase n’est pas juste au sens strict du terme. Je sais que c’est un des éléments de toute la formule mathématique, une information/un point de vue d’une personne X à un instant T. Et je sais qu’elle me donne cette info pour un seul but : le bien de mon Choubidou. La maîtresse étant elle même séparée et connaissant ce genre de problème, je sais qu’elle sait (et elle me l’a dit) que c’est pas facile d’entendre ça mais comme elle dit, je n’ai pas le choix. C’est ce que j’ai commenté sur JEIOP (voir ci-dessous, ça sera plus clair ^^) : la séparation avec Mr Champi est quelque part bien évidemment un mal pour les enfants (qui est palpable/concret/visible, comme cet exemple) mais  pour un bien heureusement, peut-être moins visible, lui, qui mettra du temps à vraiment s’installer.

Comme certaines d’entre vous, je viens de lire les news de Jumeaux l’expérience impo ou pas, et pour rebondir sur ce qu’elle dit, moi aussi : « […] dans la vie[…]  je ne réfléchis jamais. Je ne me « pose » pas pour essayer d’analyser quelque chose, de penser, de trouver des solutions. Mes réflexions, mes décisions, je ne les trouve qu’[…]  en écrivant. »

J’ai encore beaucoup de chemin à faire pour que mes enfants soient heureux/bien dans leur peau (surtout pour leur vie d’adulte). Je sais bien sûr qu’ils aiment leur père, qu’ils sont contents de le voir et qu’il se peut qu’ils ressentiront toujours « un manque » de « quelque chose » dans le quotidien. C’est un fait. Je le note. Mais je refuse de culpabiliser. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai vite réussi à arrêter mes larmes tout à l’heure.

Ces derniers temps ça va ça vient. Il y a des soirs où ils sont adorables et d’autres un peu coquins (ils ne sont pas turbulents je pense) mais il me faut peu parfois pour m’énerver « grandement » et c’est injuste car ma colère est totalement disproportionnée. Et je sais que c’est moi qui ai un travail à faire sur moi. Je vais au Yoga le vendredi soir. Ce soir, ils dorment chez mes parents, grasse mat demain matin. Et ce week c’est chez papa, re grasse mat…. ça va me faire un bien fou et j’espère pouvoir « me re saisir » .

Et j’ai quand même marqué d’une pierre blanche le week-end passé sur mon agenda : je suis restée seule avec eux et ça s’est bien passé ! Ca doit paraître bizarre de lire ça… mais comme je l’ai déjà écrit ici, depuis qu’ils sont nés, il n’y a pas eu beaucoup de jours (24h) où je suis restée complètement seule avec eux ^^ …. Et je ne me suis pas énervée ou très peu. Je suis fière de moi et ça c’est une petite victoire alors je me focalise sur ça (en écrivant ça j’ai les larmes aux yeux).

En ce moment, j’avoue que je suis Insta addict !!  bouhhh et je prends moins le temps d’écrire ici. Côté propreté on va dire que ça suit son chemin. De moins en moins d’accident. Encore le pot chez nous (wc+réducteur et chez papy/mamie et chez papa). Par contre, j’écrirai un post à part sur « comment apprend-on à un 3 ans à s’essuyer le derrière ?!?  » (au secours 😥 ). Ah et puis sinon, j’ai arrêté les antiD (progressivement hin)…

Bon week-end à toutes !

Publicités

Le temps, notre meilleur allié !

*Je rebondis sur un commentaire sur le post précédent. Et quelqu’un d’autre aussi me l’a dit*

Ton article me fait de la peine.[…] . Après je comprends tout à fait que tu sois épuisée. Tu m’as l’air de quelqu’un de très fort, et j’admire ton courage. […] d’autant que je n’imagine pas quelle organisation tu dois avoir pour mener de front tes deux journées!

Je ne me vois pas comme quelqu’un de fort car Lire la suite »

1 mois de crèche

Voilà, ça fait 1 mois qu’ils vont à la crèche à temps plein (sans compter les 3 sem d’adaptation je veux dire) et 1 mois qu’ils toussent et alternent des nuits complètes et avec des réveils. En gros, donc, 1 mois que mon sommeil est entrecoupé… et je vois directement les effets de ce manque de sommeil réparateur (= minimum 6h d’affilé sans se réveiller) sur mon état. Le week-end.

Autant en semaine je suis une crème avec eux, patiente, joyeuse la plupart du temps (donc en gros 1h30 le matin et mettons 3h le soir), à l’écoute…etc autant le week-end je Lire la suite »

C’est bien beau les anti-dépresseurs… mais après ?

*Il y a un avant et un après mon « coup de mou ». »SLOW » « COOL RAOUL » « STOP RESPIRE » sont les nouveaux mots qui résonnent dans ma tête*

AVANT

  • j’ai des idées plein la tête et veux tout commencer/gérer en même temps : articles du blog, idées DIY, trucs administratifs à gérer, les mails au boulot, les recettes pour eux/moi…
  • je me dépêche à la sortie du RER pour faire les courses d’appoint en x minutes chrono pour arriver à temps pour voir ChampiNou et discuter un peu avec elle; la course commence à la sortie du bureau où je speede pour ne pas rater le feu rouge, slalomant entre les touristes, puis métro, re slalom à Châtelet, RER en espérant qu’il n’y ait pas de panne ! ensuite je marche vite dans la rue, le magasin, regarde ma montre toutes les minutes, peste à la caisse quand ça prend trop de temps… rien que d’écrire ça je suis essoufflée (je ne sais pas ce que ça donne à la lecture).
  • sortir les kids à tous prix le week-end (pour éviter Mr Champi)
  • faire la vaisselle le soir-même pour « donner le bon exemple » toujours à qui vous savez (et aussi laisser l’espace propre pour ChampiNou)
  • je mange tard le soir, car après que les enfants soient couchés la plupart du temps
  • au boulot je tape vite au clavier et m’empresse de répondre aux emails alors qu’il n’y a pas d’urgence !
  • je rentre le ventre, contracte mes muscles ou je ne sais quoi à vrai dire… en fait, souvent je me surprends à être « crispée/tendue », je ne sais pas comment expliquer…   tout ça involontairement bien sûr
  • les prises de tête avec Mr Champi, nettoyer derrière lui, lui rappeler les choses pour pas qu’il oublie, tout ce que j’ai fait pour lui faire comprendre ce qui se passait en moi,
  • les rendez-vous à droite à gauche entre la conseillère conjugale, la médiatrice, l’Aubier, ma psy, ma psychiatre…….
  • je râle beaucoup (trop)… mais ça c’est mon caractère >_<

Je sais très bien que tous ces « petits » détails (en plus du gros) ont participé à fatiguer mon corps et mon esprit… Et je ne dois pas être la seule puisque les articles fleurissent sur les bienfaits de la lenteur, prendre le temps de ne rien faire, la pleine conscience, le bonheur… dans les magazines positifs de bien-être/bonheur tels Happinez, et bien sûr mon chouchou Flow 😀 . Mais aussi recommencer une nouvelle vie, oser faire les choses pour soi-même, les nouveaux « modèles » de famille…

Bien que je ne sente pas vraiment les effets des anti-D (je pense que je me suis remise de mon coup de mou car Mr Champi est parti de l’appart, que j’ai pu me reposer physiquement car aidée par mes parents + 3 semaines d’arrêt et que je peux enfin envisager l’avenir positivement), je veux quand même me préparer au moment où je ne les prendrai plus. Mettons qu’ils m’aient aidée à sortir la tête de l’eau, je dois avoir un « plan » pour rester hors de l’eau « par moi-même » et non avec une aide chimique… (et moins d’aide des parents car ils en ont fait assez). Il a donc été bon de réfléchir sur ce qui n’allait pas pour ne pas « refaire les mêmes erreurs« .

APRES

  • laisser couler sur certaines choses que ça soit les cons dans les transports (ou ailleurs!), les petits détails pas grave de la vie quotidienne…
  • relâcher mon ventre, respirer, faire des mini pauses « zen » au boulot, marcher tranquillement
  • plus de Mr Champi à la maison (ou de rares fois)
  • beaucoup moins de rdv : on reverra la médiatrice quand on sera prêts à divorcer (après la vente de l’appart), on a dit « au revoir » à la cons. conj. , moins de psychiatre
  • arrêter de penser qu’un homme et une femme, c’est que pour de l’intime; je m’explique : à chaque fois que je parle ou croise le regard d’un homme, j’ai ce genre d’arrière-pensée « waouh il est mignon, il doit me trouver moche » ou « ah il est moche, j’espère que je lui plais pas (parce que j’en veux pas) » …. et là, c’est du boulot avec la psy !! ces pensées, comme leur nom l’indiquent, ne se contrôlent pas 😦 .. J’aimerais juste rencontrer des gens pour la richesse humaine, point barre. J’ai d’autres petits soucis de pensées qui encombrent mon esprit comme ça… mon but étant d’être bien dans ma peau, il faut que j’y travaille…
  • faire des activités, des sorties, et ne plus être aussi casanière ! ce n’est pas ce que je veux transmettre aux zigotos ! je veux qu’ils aient une mère sociable (sans pour autant que j’aille contre ma nature bien sûr 🙂 )
  • moins regarder les séries US (je suis accro 😦 )
  • faire plus d’activités manuelles car créer qqch c’est bon pour le moral 🙂

 

Tout ceci est un condensé, je pense que je n’ai pas tout répertorié… mais vous voyez le tableau.

L’avenir nous dira ce qu’il en est…