Attention, nouveau sujet, inédit, jamais abordé…. l’inconscient !! ^^

iceberg inconscient

Je lisais récemment sur un forum l’expérience de deux mamans (de jumeaux) « plaquées » par les papas. Ce qui m’a fait repartir dans mes pensées « mais pourquoi on fait des bébés », du côté des hommes… ! (encore une fois, je remets le lien du blog de Jeveux1bébé sur lequel on trouve de rares commentaires masculins sur le sujet, Lire la suite »

Publicités

C’est bien beau les anti-dépresseurs… mais après ?

*Il y a un avant et un après mon « coup de mou ». »SLOW » « COOL RAOUL » « STOP RESPIRE » sont les nouveaux mots qui résonnent dans ma tête*

AVANT

  • j’ai des idées plein la tête et veux tout commencer/gérer en même temps : articles du blog, idées DIY, trucs administratifs à gérer, les mails au boulot, les recettes pour eux/moi…
  • je me dépêche à la sortie du RER pour faire les courses d’appoint en x minutes chrono pour arriver à temps pour voir ChampiNou et discuter un peu avec elle; la course commence à la sortie du bureau où je speede pour ne pas rater le feu rouge, slalomant entre les touristes, puis métro, re slalom à Châtelet, RER en espérant qu’il n’y ait pas de panne ! ensuite je marche vite dans la rue, le magasin, regarde ma montre toutes les minutes, peste à la caisse quand ça prend trop de temps… rien que d’écrire ça je suis essoufflée (je ne sais pas ce que ça donne à la lecture).
  • sortir les kids à tous prix le week-end (pour éviter Mr Champi)
  • faire la vaisselle le soir-même pour « donner le bon exemple » toujours à qui vous savez (et aussi laisser l’espace propre pour ChampiNou)
  • je mange tard le soir, car après que les enfants soient couchés la plupart du temps
  • au boulot je tape vite au clavier et m’empresse de répondre aux emails alors qu’il n’y a pas d’urgence !
  • je rentre le ventre, contracte mes muscles ou je ne sais quoi à vrai dire… en fait, souvent je me surprends à être « crispée/tendue », je ne sais pas comment expliquer…   tout ça involontairement bien sûr
  • les prises de tête avec Mr Champi, nettoyer derrière lui, lui rappeler les choses pour pas qu’il oublie, tout ce que j’ai fait pour lui faire comprendre ce qui se passait en moi,
  • les rendez-vous à droite à gauche entre la conseillère conjugale, la médiatrice, l’Aubier, ma psy, ma psychiatre…….
  • je râle beaucoup (trop)… mais ça c’est mon caractère >_<

Je sais très bien que tous ces « petits » détails (en plus du gros) ont participé à fatiguer mon corps et mon esprit… Et je ne dois pas être la seule puisque les articles fleurissent sur les bienfaits de la lenteur, prendre le temps de ne rien faire, la pleine conscience, le bonheur… dans les magazines positifs de bien-être/bonheur tels Happinez, et bien sûr mon chouchou Flow 😀 . Mais aussi recommencer une nouvelle vie, oser faire les choses pour soi-même, les nouveaux « modèles » de famille…

Bien que je ne sente pas vraiment les effets des anti-D (je pense que je me suis remise de mon coup de mou car Mr Champi est parti de l’appart, que j’ai pu me reposer physiquement car aidée par mes parents + 3 semaines d’arrêt et que je peux enfin envisager l’avenir positivement), je veux quand même me préparer au moment où je ne les prendrai plus. Mettons qu’ils m’aient aidée à sortir la tête de l’eau, je dois avoir un « plan » pour rester hors de l’eau « par moi-même » et non avec une aide chimique… (et moins d’aide des parents car ils en ont fait assez). Il a donc été bon de réfléchir sur ce qui n’allait pas pour ne pas « refaire les mêmes erreurs« .

APRES

  • laisser couler sur certaines choses que ça soit les cons dans les transports (ou ailleurs!), les petits détails pas grave de la vie quotidienne…
  • relâcher mon ventre, respirer, faire des mini pauses « zen » au boulot, marcher tranquillement
  • plus de Mr Champi à la maison (ou de rares fois)
  • beaucoup moins de rdv : on reverra la médiatrice quand on sera prêts à divorcer (après la vente de l’appart), on a dit « au revoir » à la cons. conj. , moins de psychiatre
  • arrêter de penser qu’un homme et une femme, c’est que pour de l’intime; je m’explique : à chaque fois que je parle ou croise le regard d’un homme, j’ai ce genre d’arrière-pensée « waouh il est mignon, il doit me trouver moche » ou « ah il est moche, j’espère que je lui plais pas (parce que j’en veux pas) » …. et là, c’est du boulot avec la psy !! ces pensées, comme leur nom l’indiquent, ne se contrôlent pas 😦 .. J’aimerais juste rencontrer des gens pour la richesse humaine, point barre. J’ai d’autres petits soucis de pensées qui encombrent mon esprit comme ça… mon but étant d’être bien dans ma peau, il faut que j’y travaille…
  • faire des activités, des sorties, et ne plus être aussi casanière ! ce n’est pas ce que je veux transmettre aux zigotos ! je veux qu’ils aient une mère sociable (sans pour autant que j’aille contre ma nature bien sûr 🙂 )
  • moins regarder les séries US (je suis accro 😦 )
  • faire plus d’activités manuelles car créer qqch c’est bon pour le moral 🙂

 

Tout ceci est un condensé, je pense que je n’ai pas tout répertorié… mais vous voyez le tableau.

L’avenir nous dira ce qu’il en est…