J’y vois plus clair

Samedi nous avons été au premier vrai rendez-vous avec la médiatrice. Elle nous a donc demandé de « raconter notre histoire (en détails) »… Plus je la raconte, plus les choses sont claires, avec des éléments qui s’ajoutent à chaque nouveau récit, que ce soit moi qui les découvre ou que ça soit la tierce personne (conseillère conjugale, psy de L’Aubier, médiatrice…) qui les dit explicitement. Bref, plus je la raconte, plus je suis mise le nez dans la m*** que j’ai créée…..

Tout ça parce que j’étais (pas sûre du temps à utiliser pour ce verbe!) une fille manquant de confiance en elle, mal dans sa peau, qui voulait plaire, comme tout le monde, faire les mêmes expériences que tout le monde, juste pour être ce que je croyais qu’il fallait que je sois. En fait, le problème, c’est que j’étais déjà paumée avant de me marier. Je crois que je suis paumée depuis l’entrée au collège. Je me rappelle de moments de joie avec plein d’amis en primaire. Puis plus rien.

Ajouté à ça le fait que Lire la suite »

Publicités

Flow, positive attitude !

Au tout début de la tempête, quand Mr Champi était ok pour un divorce à l’amiable…etc et que j’ai cru (tellement naïve!) que je pourrai bientôt commencer une nouvelle vie, j’étais (un peu) sur un petit nuage et plutôt optimiste (même à l’idée d’être seule avec 2 enfants en bas-âge). Je ne dis pas que j’étais heureuse, car je venais quand même tout juste de me rendre compte de l’énorme boulette que j’avais faite, la montagne de cacahuètes, tsunami & Cie ! Mais même quand on ne va pas bien, quand on est plein d’espoir pour l’avenir, on arrive à ne pas déprimer.

J’avais donc des envies d’optimisme, de positif, de la vie est belle, de on a tous le droit à l’erreur et autre je veux être forte pour mes enfants… et puis, alors que je marchais dans la rue, mon regard a été attiré par ces jolies couleurs gaies…

Couverture Flow n°1

Lire la suite »

Grosse zone d’ombre : les vacances cet été

Depuis que c’est parti en cacahuètes, le bien-être de mes miniChampi a toujours été le principal objectif (et le mien puisque ça « rejaillit » sur eux). Mr Champi étant originaire d’un autre pays (arrivé en France en 2009) il a sa famille proche là-bas. Et que mes enfants aient la double culture, qu’ils parlent l’autre langue et voient leur famille de là-bas est très important. Et quels que soient mes sentiments actuels envers leur fils, je pense que mes beaux-parents ont le droit de voir leurs petits enfants, et mes enfants d’entretenir une relation « suivie » avec leurs autres grands-parents.

Ce qui a toujours été une évidence pour moi est, avec ce que nous traversons en ce moment, un peu plus difficile à imaginer. Passer 3 semaines dans ma belle famille Lire la suite »

Le suivi de la famille Champi (et autres news)

** Quand je dis « suivi », je parle de toute personne ou organisme qui a participé à nous aider depuis l’arrivée des miniChampi, de la difficulté « basique » à l’arrivée de jumeaux, jusqu’à maintenant, période de séparation avec Mr Champi.**

Choubidou et Loubilou sont arrivés le 8 août 2013, restés 18 jours en néonat.

– A notre retour à la maison nous avions la TISF qui venait 3 demi-journée (4h) dans la semaine. Et ce jusqu’à fin avril 2014. Elle aidait pour tout ce qui touche aux bébés : bib, change, sortie, lessive, préparation purée… et je pouvais aller (me ren)dormir quand elle était là. Donc c’est une aide indispensable je trouve, même si on a déjà la famille qui aide. Dans les premiers mois, toute aide est bonne à prendre !
Lire la suite »