Feuilleton de la propreté #1

*La propreté ne vient pas du jour au lendemain. Personnellement, je la vois en plusieurs étapes, d’après ce que j’ai lu et que je trouve plein de bon sens*

Je vous en ai déjà parlé au début du blog, mon livre référence est Tout se joue avant 6 ans (quand je dis « référence » c’est que c’est le 1er que j’ai lu sur l’éducation et que je le trouve très bien; donc je me base dessus, ce qui ne m’empêche pas de lire d’autres livres, articles sur le net, ou parler du sujet avec d’autres mamans). Pour celles qui sont intéressées, j’ai scanné les pages qui concerne ce sous-chapitre dans le livre : Comment apprendre à l’enfant à être propre.

Voici un extrait, si vous voulez tout le sous-chapitre, je peux vous l’envoyer par email.

conseils pour la propreté,  extrait tout se joue avant 6 ans
extrait « Tout se joue avant 6 ans »

 

PREMIERE ETAPE chez la Famille Champignon : Apprivoiser la bête !

Avant les vacances, j’ai sorti les pots et les ai mis dans le salon pour qu’ils se familiarisent avec l’objet. Ils s’amusaient à s’asseoir dessus… pas si évident que ça de mettre ses fesses (habillés) pile poil au bon endroit 😀

Et bien sûr, dans le quotidien, je leur parle du sujet : « quand on est petit on fait pipi et caca dans la couche, quand on est plus grand on fait dans le pot et quand on est adulte on fait aux WC… bientôt on aura plus à changer la couche…

A suivre…

Retour sur la zone d’ombre…

avion

Bonjour 🙂

J’espère que vous avez passé de bonnes vacances !

Moi on peut dire que ça va : pas de grosses engueulades, de l’iode et de la vitamine D emmagasinés, un joli teint pour rebooster la confiance en soi, une bonne dose de câlins des taties, du (quasi)farniente, des pâtés de sable, des ploufs dans l’eau…

Le début ne s’annonçait pas aussi sympathique ! C’est normal, il y a toujours un temps d’adaptation pour prendre ses nouvelles marques, ma mère, les enfants et moi.

Les 3 premiers jours étaient donc pas follichons car on était dans la maison « en ville » (à 5 km de la maison « à la mer ») où il fait très chaud. Il a fait très chaud cet été ! Je transpirai à rien faire allongée sur le lit O_O. Puis il y a eu l’engueulade entre Mr Champi et son frère aîné (et la mère) qui venait de se marier et qui avait « pris possession » de la maison (familiale) à la mer… sans que Mr Champi n’ait été averti (no comment). Donc là où on devait loger….!  la mariée ayant mis son trousseau dedans (tout y est neuf, il y a des vitrines avec des objets très fragiles dedans…) 2 petits canards de 2 ans dedans ça fait un peu comme un éléphant dans un magasin de porcelaine ^_^  En fait si j’ai bien compris (car mon but était d’éviter de m’énerver donc je n’y ai pas prêté attention plus que ça), comme les tourtereaux partaient un mois en voyage de noces, ils ne voulaient pas (la tourterelle ?) qu’on y habite quand eux n’y étaient pas (z’imaginez l’état de Mr Champi qui ne savait pas contre qui crier le plus : son tourtereau de frère qui en était la cause ou sa mère qui ne lui avait rien dit avant notre arrivée, et en plus seulement 2 jours après >_< ).  Mr Champi me regarde et me demande « est-ce que ta (celle de ma famille) est libre ? » (ohhhh joie !!!) « oui oui pas de problème ». Du coup j’ai passé 2 jours avec les enfants, mes parents et une tante+ 1 cousine, chez nous.

Ensuite, j’ai pas tout capté mais Mr Champi a « réglé » le problème et nous avons été dans leur maison à la mer : nous = eux, les enfants et moi. Le rythme s’est très vite installé : je dormais là-bas (ma belle-mère, les enfants et moi dans une chambre), le matin on allait tous ensemble vers 9h à la plage, jusque 10h30 à peu près. Et de là, ma belle-mère, Mr Champi et les enfants rentraient chez eux et moi je repartai chez moi 🙂 . Ca a été évident de suite car je me sentais parfois agressive dans mes paroles avec ma belle-mère… si j’étais restée plus que le matin (le soir j’arrivais à l’heure de leur coucher et j’allais directement au lit), j’aurais pu « dépasser » les bornes de la politesse 😦

D’un côté j’étais contente d’être « sans enfants » mais de l’autre je culpabilisais un peu de les laisser avec des gens en qui je n’ai pas 100% confiance. Ou plutôt, je culpabilisais d’être contente de les laisser tout en me disant que ce qui doit arriver arrivera ! C’est ça être mère? Etre assez détachée pour leur laisser un minimum d’indépendance (et s’occuper de soi) mais pas trop pour leur assurer un minimum de sécurité ?

En tout cas, je ne me sens pas prête à les laisser partir seuls. Ca me rassure quand même d’être pas loin d’eux.

Pendant cette semaine, ils ne se sont pas réveillés la nuit.

Les enfants sont venus chez nous pendant 2 jours le temps que les jeunes mariés rentrent. Puis se sont réinstallés chez eux du 3 au 13. A ce moment-là, Chou s’est réveillé 1 fois toutes les nuits… va comprendre ! Il en avait peut-être marre d’être ballotté entre 2 maisons !

CONCLUSION J’ai oublié les détails qui « m’ont fâchée » (et c’est pas plus mal !), dans l’ensemble ça s’est bien passé même si Mr Champi m’a pris la tête 2 ou 3 fois. Les buts ont été atteints : les enfants et grand-parents se sont vus, j’ai laissé ma belle-mère s’en occuper sans intervenir (sauf à la plage où c’est moi qui « commandais » et la nuit où c’est moi qui les prenais avec moi dans mon lit s’ils pleuraient), je me suis reposée (j’ai même été 2 nuits à l’hôtel avec ma mère… donc 3 jours sans « voir » ce qui se passaient avec les kids), j’ai bronzé et les enfants ont profité de l’eau et du soleil, j’ai mangé du poisson frais…

Voilà, la zone d’ombre des vacances est passée et c’est tant mieux ! Il y a d’autres étapes à affronter prochainement…

PS : j’allais oublier le retour en douceur : vol prévu à 18h25 sur Orly. 2h30 de retard, atterrissage à Roissy, arrivés à 2h du mat tous claqués… ah non, sauf Loubilou qui avait la pêche puisque dormi dans l’avion 😀  Et moi le lendemain matin qui devais aller bosser, j’avais oublié mes clés chez moi (j’étais chez mes parents) donc j’y passe (1h de trajet aller) avant d’aller bosser, je sors la clé du tiroir, arrivée au boulot je me rends compte que je l’ai laissée sur la commode !!!! Je pleure un bon coup (fatiguée, à jeun) et refais le même trajet >< journée de m**** !! (+ j’avais pas ma carte bleue, bref bref bref)

Happy B day my sweeties !

Non je ne poste pas depuis le mystérieux pays. Oui ceci est un article programmé pour être publié le 8 août donc.

Il y a donc 2 ans et 1 jour, alors que je trainais mon énorme bide à l’hôpital pour la visite hebdomadaire de ces « monochoriale bi-amniotique » (pour les non initiés aux joies de la gémellité : 1 placenta 2 poches amniotiques, donc « vrais jumeaux », donc en général c’est écho toutes les 2 semaines, et surveillance hebdo donc vers « la fin »)…. donc, après des jours de forte chaleur même la nuit, je me trainais sous la pluie, avec la robe que j’avais enfin décidé de mettre car « bon ma cocote, il va quand même falloir la mettre avant d’accoucher non ?? » (je l’avais juste mise une fois), marmonnant dans ma barbe (oui, c’est mon sport favori 😀 ) et pestant contre l’hôpital qui n’avait pas mis la porte d’entrée plus près d’où je descendais du bus (ou contre le bus qui n’avait pas mis l’arrêt plus près de l’hôpital, au choix !).

J’arrive donc pour mon 2e contrôle hebdo, tension, monitioring etc. Tension un peu élevée, la SF fait des examens express (urine) puis me dit d’attendre dans la salle. Moins d’une heure après elle me rappelle et m’annonce sans introduction (je l’ai ressenti comme ça) que je vais devoir me préparer à accoucher ce soir ou demain O_O  Méga choc, je ne les attendais pas avant 2 semaines… dit comme ça c’est rien mais quand on sait qu’on a encore un peu de temps pour se préparer à leur arrivée, ça compte beaucoup ! et donc ça fait paniquer !

Je faisais un début de pré éclampsie (trop de protéines dans les urines et tension élevée), pris à temps je pense car ni moi ni eux n’avons souffert, ça aurait été le cas si pas découvert à temps. Bref, mon accouchement n’étant pas le thème de ce post 🙂 , j’abrège ! J’ai accouché par césarienne le lendemain, jeudi 8 aout 2013 ! Lou sorti en premier n’a pas crié, c’est l’anesthésiste qui nous décrivait ce qu’il se passait (ils l’ont emmené direct donc) et Chou lui l’a fait, et je me suis mise à pleurer, ils me l’ont présenté vite fait puis emmené.

Ils sont restés en néonat 18 jours, le temps d’apprendre le réflexe de succion, d’avoir le rythme cardiaque stabilisé, de réguler seul leur température et qu’ils reprennent du poids.

Ce n’était pas de gros prématurés mais quand ce sont les 1ers enfants et qu’on doit apprendre à changer une mini couche dans la couveuse, de les baigner alors qu’ils sont si petits…etc c’est impressionnant. Avec le recul, ce n’était rien du tout ^^ Ils se sont très bien rattrapés sur la courbe maintenant et s’habillent en 2/3 ans 😀

Ici ils ont 8 mois.

Loubilou & Choubidou
Loubilou & Choubidou

Bon anniversaire à tous les petits Lions 🙂