Un autre « monsieur du bus »

Suite à l’épisode du bus, le soir-même ou le lendemain je ne sais plus, Loubilou, allongé dans son lit, avant de s’endormir, me dit « monsieur »… je ne voyais absolument pas de qui il voulait parler. « Quel monsieur? » Lou : « bus ». J’ai bien sûr tout de suite fait le rapprochement car je savais que ça les avait « marqués » (j’avais bien pris le temps de leur parler de cet épisode avant de les laisser à la crèche ce matin-là). Je lui ai donc expliqué qu’ « il y avait eu un méchant monsieur… que quand maman est fatiguée elle pleure… que c’est la vie, ça arrive… mais que maintenant tout allait bien, que je n’étais plus triste ni fâchée contre le monsieur etc… »

Et pendant les vacances, Lou m’a reparlé du « monsieur dans le bus ».

 C’était après un autre épisode où je me suis mise à pleurer (et je me suis un peu énervée sur ma mère…).  Par contre, ce monsieur-là, je n’aurais jamais cru qu’il me fasse pleurer 😦

Il s’agit de mon oncle maternelle, celui à qui j’ai beaucoup parlé depuis que tout ça est arrivé. Il a lui aussi traversé des périodes sombres et a été sous anti-dépresseur. Mais même avant qu’on parle de ce sujet commun, je l’aimais beaucoup. Pendant 10 ans je n’avais pas de cousin(e) (des 2 côtés) et quand j’allais à Nantes chez mes grand-parents, j’adorais le voir avec sa femme, puis allez chez eux quand ma cousine (la 1ere !) est arrivée, ensuite mon cousin. J’étais toujours super impatiente quand ils devaient passer chez mamie… etc. C’est la figure masculine que j’admirais jusqu’à présent.

Et puis samedi dernier on a été chez eux (les enfants sont partis du nids), ma mère, les kids et moi. Une maison bien décorée, comme je les aime ^^. Et sur le ton de la plaisanterie, ma mère lance un truc du genre « bon vous allez devoir tout mettre à l’abris » (non pas parce que ce sont 2 petites terreurs mais pour éviter un éventuel accident de casse ou de bobo…). Ce à quoi il répond un truc du genre « ah mais tu rigoles Annie, on ne va rien bouger du tout, c’est eux qui vont apprendre qu’on ne doit pas toucher à tout » (approximativement). Avec du recul ça ne m’étonne pas car quand on avait eu des conversations il avait déjà évoqué ce genre de « choix d’éducation » (je ne sais pas quels mots employer exactement) : les enfants doivent apprendre à vivre dans un lieu d’adulte, il faut bien mettre des limites… choses dans ce style.

Je connais son ton mi-sec mi-plaisanterie. J’aime son caractère très plaisantin, plein d’humour. Mais là, j’avoue que je l’ai pris comme une claque et ça fait mal. Mais bon, je n’ai pas pleuré pour ça (ça a juste bien rempli le vase). Sa phrase sous-entendait : « c’est aux enfants d’apprendre à ne pas toucher ci et ça, donc comme ils sont jeunes, c’est à la mère de leur dire et redire que patati et patata, donc elle doit être derrière eux sans arrêt »… donc j’ai passé la soirée (on est pas resté longtemps heureusement) à m’occuper d’eux. En plus je savais que c’est le genre de maison (ma tante est le genre) où il ne faut pas abîmer, salir ou sinon tu as juste envie de t’excuser platement 10 fois et de te faire toute petite. Du coup je faisais bien attention car je suis pas le genre de personne qui laisse ses mômes courir partout, faire n’importe quoi et dire en rigolant, sans-gêne « rhooo un peu de nettoitou et ça repart! » lol. Non, je suis le genre à me sentir mal et à m’excuser.
Bref.

Le vase a donc débordé lorsque j’ai levé Choubidou de la jolie chaise/tabouret de bar recouverte de tissu en lin beige et ai vu une belle tâche (que du pipi ouf ! mais j’imagine très bien ce qu’elle a dû penser) !! Je me suis mise à pleurer parce que je savais qu’elle était verte de rage en elle (bon ok, ce n’est que mon avis, je n’ai pas de preuve tangible, mais je SAIS). Et le pompon :  on avait pas pris de vêtement de rechange NI DE COUCHE !!! Voilà voilà, bien en larmes en train de farfouiller dans mon sac, ma mère culpabilisant parce qu’elle avait oublié les couches, moi lui disant que c’était pas sa faute…. entre temps je disais « on s’en va » parce que Loubilou était en train de jeter je sais pas quoi par terre… mon oncle qui dit « mais non, mais c’est pas grave ça… ». Sur le coup mon oncle a fait diversion avec des plaisanteries, on cherchait comment faire, et que je te coupe un sac plastique en forme de couche… tiens voilà un torchon…. pourquoi pas un de mes slips ?…. Chou a fini avec un torchon dans un vieu slip de bain de mon oncle, par-dessus lequel on a remis son pantalon un peu mouillé. On voyait le haut de ses fesses et les bouts de slips qui dépassaient…. Ce fut bien le seul et unique bon moment de la soirée ! On rigolera bien en y repensant et en lui racontant cet anecdote de son enfance dans 20 ans 😀

Voilà, il y a des gens qui ont un appart et un esprit « kids friendly » (je dis pas d’avoir un appart exclusivement aménagé pour les touts petits, surtout quand t’en as pas/plus toi-même, mais quelques petites modifications quoi [la seule chose, dixit ma tante, qu’elle a bien voulu mettre mis de côté c’est une petite plante qui pique ATTENTION exploit !!!! elle l’a mise sur une petite table à porter de bras des zigotos !!! pffffff ça m’a bien mise en rogne ça quand j’y ai repensé]) et il y a les autres. Je viens de découvrir que mon oncle et sa femme font partie des premiers et que je ne remettrai plus les pieds chez eux tant que les enfants ne seront pas « sages ».

Je suis super déçue.

Maintenant, il faut que j’apprenne à faire la part des choses car j’ai cet énorme défaut de (je ne sais pas comment expliquer) « réduire » une personne à un défaut, à une erreur, un « incident »… je serais donc tentée de juste me dire que c’est fini, qu’il n’est plus le super tonton que j’adorais, que dorénavant c’est bonjour/au revoir… etc… Il faut juste que je me dise que nos avis divergent radicalement sur les enfants, que ça n’enlève en rien son humour et ses autres qualités.

Mais bon (vous voyez, je ne peux pas, je cherche toujours la petite bête >_<), je ne le verrais plus comme avant car j’ai cru qu’il avait compris à quel point j’étais fatiguée et sa remarque m’a juste fait comprendre qu’il s’en fiche complètement, épuisée ou pas, pas le droit à l’erreur, il faut élever ses marmots à la baguette.

Publicités

5 réflexions sur “Un autre « monsieur du bus »

  1. Je comprends ta façon de fonctionner, et j’ai encore souvent la même, tout est tout blanc ou tout noir avec moi. Pareil pour les personnes. Mais il y a une phrase que je me répète quand la colère monte envers quelqu’un: je me dis qu’il/elle est comme moi, et peut-être a t-il/elle des soucis persos dont je ne sais rien et qui font que…
    Ça ne te parlera peut être pas mais je sais que ça apaise beaucoup de mes colères.
    Cela dit tu dois être très sensible 🙂
    Bises

    J'aime

    • Oui oui, bien sûr ! Surtout que comme on parlait, je sais qu’il a eu (a encore) des phases où ça va pas. Donc c’est ce que je me suis dit. Donc j’oscille encore entre « c’est fini, je le(s) vois plus comme avant, c’est pas une perte… » et entre « peut-être que je l’ai embêté avec mes histoires, il a ses propres problèmes… je ne vais plus lui parler pour pas le déranger »… Bon après y a les couacs de famille. Il a rien offert aux enfants… ma mère se demande si c’est parce qu’elle lui a répondu « un chèque » quand il a posé la question (il y a qques semaines) « qu’est-ce que j’offre aux enfants? »………… blablabla. Donc j’ai pas envie de me prendre la tête. Ca sera bonjour au revoir. De toute façon il est pas très famille et puis depuis 2/3 ans ma grand-mère est trop âgée et elle veut plus faire de repas de fête…. donc voilà, y a plus de rassemblement. Tout se goupille bien ! Je dois créer mes propres « rites » de Noël, pour mes enfants et moi, et non pas vouloir vivre dans le passé, comme dans le temps 🙂

      J'aime

  2. Je pense que si tu étais proche de cet oncle tu ne dois pas fermer la porte aussi vite, tu étais stressé d’éviter l’incident casse ou autre désagrément. Pour les risques dangereux je suis comme toi on éloigne, mais pour le touche à tout je rejoint un peu l’idée des enfants qui doivent s’adapter au monde des adultes car personnes na les même règles chez sois et il faut respecter et les endroits public ne sont pas tous friendly kids malheureusement.
    Mais je te comprend quand on es pas bien on se braque vite. Essai de reconsidérer la question, le plus important ce sont les bons souvenirs avec cette personne. Après je suis quelqu’un de pas rancunière du coup plus facile a dire qu’a faire. Je t’embrasse et merci pour tes réponses a mes coms l’autre jour.

    J'aime

  3. Salut Edenweils 🙂
    Oui bien sûr, je suis d’accord aussi. Je ne demande pas aux gens chez qui je vais (loooool je vais chez personne en fait ^^) de tout retirer et j’espère pouvoir inculquer comme il faut à mes enfants le respect des objets (entre autres) chez autrui ! D’ailleurs, ils n’ont touché à rien, mais suite à la phrase de ma mère, il a sorti sa phrase qui tue…. alors qu’en fait si le sujet n’avait pas été abordé, je ne pense pas que qqch serait arrivé.
    Et je ne suis pas rancunière… Mais je vais juste arrêter de lui confier mes problèmes car 1/ il en a surement lui aussi, pas la peine de l’embeter et 2/ il m’a bien fait comprendre qu’il ne comprenait rien à ce que je lui raconte donc ça sert à rien
    Je l’ai eu au tel la dernière fois par hasard (j’appelais chez ma grand-mère) et on s’est parlé normalement. Voilà point barre.
    Après c’est un ensemble car je peux virer parano. Sa fille, ma cousine donc, depuis qques temps ne répond plus à mes sms. Je les imagine en train de parler de moi… Bref, pas envie de me rajouter des prises de tete en plus donc je les zappe tous les 2 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s