Petite pause (« coup de mou »)

Photo de mon intérieur

Le mardi 2 juin j’ai enfin vu la psychiatre ! Elle a prononcé le mot « dépression » et m’a prescrit de légers antidépresseurs. Jeudi dans la nuit je me réveille et lâches les vannes, je pleure. Je suis contente que quelqu’un ait enfin reconnu que je n’allais pas bien, je pense que le fait d’avoir entendu le mot « dépression » de la part du corps médical, inconsciemment je me suis autorisée à craquer. Le vendredi d’après je ressentais une grosse fatigue, comme un gros coup de massue. Quand je parlais aux gens mes paupières étaient lourdes et envahie par une grosse envie de dormir. Je n’ai pas été travailler lundi. La psy m’a fait un arrêt pour cette semaine.

Je n’ai même plus la force de m’occuper des enfants, mes parents sont là pour s’occuper de nous.

Merci Florence pour ton commentaire sur « Ma première fois ».

Je reviendrai quand je me sentirai mieux.

🙂

PS : j’ai dessiné cette courbe après le rdv psy, je voulais voir où j’en étais exactement et pouvoir suivre l’amélioration de mon moral dans les mois à venir. Désolée si ce n’est pas très lisible.

Publicités

4 réflexions sur “Petite pause (« coup de mou »)

  1. Prend soin de toi, et reviens vite mesurer les progrès! (je commentais sous le pseudo Jim, mais tu m’as donné envie de me lancer dans l’aventure du blog et du coup ça a changé mon peuso 😀)

    J'aime

  2. De rien ! Je suis contente que tu puisses avancer avec un diagnostic posé. Maintenant, le plus dur reste le traitement. Entre médicaments et médecines douces, reste vigilante car beaucoup de psy « assomment » leurs patients à coup de cachets. Oui, le sujet me parle 😉 ! Je pense surtout en tant que jeune maman de jumeaux et quadragénaire (eh oui) que notre fatigue est immense et que la vie Parisienne est effrayante (ça c’est mon avis de provinciale). Des bises !

    J'aime

    • Merci Florence.
      Oui elle a dit qu’elle me donnait qqch de léger. Il suffirait que Mr Champi parte mais rien n’à faire, il veut pas bouger; il continue de me pomper le peu d’énergie que j’arrive à reprendre ! Mes parents m’aident à trouver une solution mais c’est pas gagner quand on sait qu’il pense plus à l’argent qu’au bien-être de ses enfants.
      Et oui, même née à Paris je confirme que c’est pas une ville pour être zen !!
      J’ai le moral, le reste suivra je l’espère.
      Bises ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s